Champignons dans un sous bois
La vie est belle

Cultivons l’émerveillement et la joie

Qu’est-ce donc que la joie et l’émerveillement?

Que ce soit Frédéric Lenoir dans : “L’âme du monde” et “la puissance de la joie” ou Khalil Gibran et son “prophète”, de nombreux auteurs éclairés nous invitent à nous émerveiller et à redécouvrir la “puissance de la joie”.

Quel est le lien entre l’émerveillement et la joie ? Et bien, l’un ne va pas sans l’autre ! L’émerveillement appelle la joie. La joie, la vraie, celle qui fait sourire toutes les cellules de notre corps est un fabuleux moteur, un carburant “vert” hors norme !

Elle permet d’Aimer la vie, sa vie et tout ce qui la compose pleinement ; de savourer profondément les bons moments et d’accepter, d’avancer et de réussir à traverser les épreuves qui jalonnent nos vies, car la vie est belle !

Comment faire pousser un champ de joie dans nos vies ?

Toutes les joies, petites ou grandes, sont essentielles. La seule différence est que, normalement, nous sommes plus à même de voir les grandes, car elles devraient nous sauter aux yeux, alors que les petites sont “coquines”, “timides” et qu’elles se cachent souvent !

Malheureusement, aujourd’hui, nous passons parfois à côté de ce bonheur tout simple, nous ne savons plus en profiter ! La joie est tels les fruits et légumes d’un potager. Elle se sème jour après jour et se cultive. Pour la débusquer, il est nécessaire de se baisser et fouiller dans les hautes herbes qui nous masquent la vue. Elle se dissimule bien souvent au milieu des mauvaises herbes !

Comment faire pour débusquer la joie ?

Si vous et moi ne prenons pas le temps de regarder, de la chercher, de la louer, de la remercier, aussi petite soit-elle (en apparence du moins), alors on perd l’habitude de s’émerveiller et l’on ne la voit même plus ! C’est dommage, car il n’y a rien de compliqué dans l’émerveillement et dans la joie ; si on lui fait de la place dans nos vies, alors petit à petit la joie se montre, elle vient à nous et illumine notre quotidien.

Elle est partout autour de nous, toujours disponible pour ceux qui le désirent ! Laissez-vous enchanter par ce qu’elle a à vous offrir ! Bien sûr, elle est différente pour chacun.

Prenons un exemple !

Je me souviens d’un moment de joie tout simple et à la fois intense.

Un jour de promenade, en famille, dans les bois, après avoir marché pendant des heures, soufflé et maudit mes kilos en trop qui faisaient de cette interminable montée un “calvaire”(eh oui, ça grimpe chez nous!), enfin, la forêt si attendue était là, devant nous. Oh pas n’importe quelle forêt ! Dans celle-ci se trouve notre coin à champignon, le coin à champignon de mon mari plutôt ! Non, n’insistez pas, je ne vous dirais pas où cela se trouve! Vous rigolez, c’est considéré, chez nous, comme crime de lèse-majesté ! Tous les passionnés de champignon me comprendront ! Pour être franche, je n’apprécie pas beaucoup les champignons, exception faite des chanterelles ! Rien que le nom me met en joie ! Des champignons qui chantent, n’est-ce pas trop mignon ?

Commence alors une fouille minutieuse de chaque centimètre carré du bois. A genoux dans les myrtilles, les lèvres violettes de gourmandise, on cherche, pendant de longues heures, parfois et parfois pour ne rien rapporter ! Cela fait partie du jeu ! C’est alors que soudain, caché sous la mousse, on remarque un tout petit “clou” d’un orange indéfinissable. “Bingo”, s’écrit-on alors ! C’est notre signal pour prévenir les autres qu’on en a trouvé.  Ce moment-là, qui dure une fraction de seconde où on l’aperçoit enfin, ou l’on s’émerveille devant sa fraîcheur, sa couleur est, pour moi, un pur instant de joie. Un vrai moment de grâce !

Quelques pistes pour retrouver sa capacité à s’émerveiller !

Nous avons tous cette capacité à nous émerveiller de grandes choses toutes simples ou de toutes petites choses très importantes !

Un secret pour y arriver est de réapprendre à s’arrêter, à faire une pause, à ralentir, car l’un des pires ennemis dans cette quête est la précipitation.

Quand on court en permanence, on passe bien souvent à côté de l’essentiel, de ce qui est subtil ; or c’est une des “planques” préférées de la joie ! On ne se rend plus compte qu’à cette heure précise du matin alors que je bois mon café, tous les jours, avant de partir bosser, le soleil montre le bout de son nez et éclaire la ville ou les champs d’une lumière si particulière. On ne prend plus le temps de savourer le dessert que l’on a commandé ; pourtant, l’apprécier pleinement, réaliser que toutes ces saveurs qui le composent le rendent unique et vraiment délicieux, ne prend finalement pas tellement plus de temps ! On ne voit pas non plus le sourire et le merci de cette automobiliste qui attend depuis de longues minutes que quelqu’un s’arrête pour la laisser continuer sa route ; ou alors, on pense, mais pourquoi elle me dit merci ?

Et oui pour moi tout cela fait partie de l’émerveillement et de la joie! Ça parait un peu bête, je sais, mais c’est comme ça!

Faites-vous ce cadeau !

Offrez-vous une petite, mais vraie pause en conscience plusieurs fois par jour, juste quelques secondes, le temps de vous émerveiller ! Ouvrez votre cœur, vos yeux, vibrez et émerveillez-vous de ce que la vie offre.

Partez à la recherche de ce qui vous met en joie. Aujourd’hui faites-vous un merveilleux cadeau : laissez-vous transporter par tous ces petits riens qui rendent la vie magique !

 

Vous aimerez peut-être ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *