Miroir mon beau miroir
La vie est belle

Miroir mon beau miroir

Prise de conscience !

Moi et les régimes c’est une très vieille histoire ! Laissez moi vous raconter ma dernière expérience !

Quelle joie, ce matin-là , de réaliser que les beaux jours étaient de retour. Le soleil déjà haut dans le ciel promettait de nous inonder de lumière et d’énergie tout au long de cette belle journée. Exit les pulls, pantalons et autres vêtements d’hiver. A nous les petites jupes légères, les petits tops.

Non, je n’attendrai pas un jour de plus ! Me voilà donc la tête dans ma penderie à la recherche de cette fabuleuse petite jupe achetée l’année dernière. Et là, comment vous dire ? En trois secondes, toute ma bonne humeur s’est évaporée ! Impossible de fermer le bouton ! Les tartiflettes de cet hiver avaient indéniablement fait des dégâts !

Que faire? Un énième régime? Pourquoi? Pour me priver quelques mois, le temps de retrouver un semblant de ligne puis tout lâcher tellement la frustration a été grande !

Je suis (depuis toujours) une incorrigible gourmande. Bec salé, bec sucré, tout me plaît. J’adore cuisiner et recevoir. Je suis aussi adepte des techniques énergétiques, du taï-chi et de la méditation, mais il est hors de question de me nourrir de « prana » !

D’accord, je suis gourmande, c’est un fait, mais si je suis vraiment franche, est-ce que cette gourmandise ne devient pas parfois remplissage inconsidéré?

Souvenirs de mon dernier régime !

Un souvenir me revient soudain ! Je me revois lors d’une de mes nombreuses tentatives pour perdre du poids.

Je suis debout sur ma balance (après plusieurs semaines de régimes plutôt restrictif), déçue du chiffre indiqué par l’aiguille ! Cette dernière semblant être coincée depuis plusieurs semaines au même endroit ! Toute nue, les deux pieds sur le plateau, je me dandine de gauche et de droite, un coup en avant, puis un peu en arrière dans l’espoir de voir cette fichue aiguille descendre ! Non, rien ! Pas moyen ! Mais oui, c’est ça, suis-je bête? Je n’ai pas fait pipi ni caca ce matin, voilà pourquoi ! Une fois ce problème réglé, je remonte pleine d’espoir sur l’objet de ma colère. Rien ! Toujours rien ! Désespérant ! Peut- être que si je pose mes lunettes je vais gagner quelques grammes ! Pathétique, non ! Je les enlève donc pour m’apercevoir que sans elles, je ne vois plus l’aiguille ! Eh oui, en plus d’être ronde, je suis miro !

Ce jour-là, j’ai balancé ma vieille balance à la poubelle ! Je me suis offert la Rolls des balances, avec affichage digital, mémoire, etc…. Après avoir épluché le mode d’emploi pour bloquer le mode mémoire — hors de question que mon mari tombe sur mon poids en montant sur la balance ! Non, ma balance ne me balancera pas ! — je décide de la tester ! Oh ! Quelle surprise ! Deux kilos de plus que sur ma vieille machine ! Finalement, je vais peut-être aller la rechercher !

Faire un régime autrement pour obtenir un résultat différent !

Est-ce que tout ce cinéma va recommencer?

Vais-je refaire le même style de régime encore une fois pour arriver au même résultat ? En général, dix kilos perdus et quinze repris, dans l’année qui suit ! Où vais-je accepter le fait que sans plaisir, n’importe quel régime ne peut être viable ? Accepter de voir baisser le chiffre tout doucement, plutôt que de me priver pour me débarrasser de cette épreuve au plus vite et reprendre aussi sec mes très mauvaises habitudes!

Comment faire alors pour maigrir durablement ?

Eh bien non ! Cette fois, je vais d’abord me demander ce que cache cette gourmandise ? Pourquoi est-ce que je me remplis ainsi? Quel est ce vide que je cherche désespérément à combler? Quand j’aurai compris pourquoi et travaillé dessus afin de guérir la cause réelle de ce « mal être« , ce manque, alors je pourrai enfin manger avec mon ventre, être juste et bonne avec mon corps, avec moi !

Je ne sais pas combien de temps cela prendra, mais peu importe !

En attendant, je vais aimer pleinement ces kilos qui m’ont soutenu et protégé de la violence de mes émotions pendant toutes ces années. Je vais les remercier, je vais m’aimer malgré mes poignées d’amour, me pardonner et apprendre à accueillir mes émotions. Et bien évidemment, je vais trouver un thérapeute bienveillant et compétent pour m’aider sur ce chemin.

Après seulement, quand l’amour et le respect auquel j’aspire pour moi auront refait surface ; quand j’aurai pris ma place, ma vraie place dans ce monde, alors je me nourrirai différemment, sans effort, car ce sera juste et petit à petit, les kilos inutiles disparaîtront de mes hanches.

Terminé les régimes draconiens ! Mon juste poids je retrouverai peu à peu. Le mien, pas celui dont je rêve, mais celui qui convient vraiment à mon corps. C’est lui qui décidera. Cela se fera tout simplement, car dorénavant je serai capable d’écouter cette petite voix, cette sensation qui me prévient que je suis rassasiée, qui me dit stop, si tu continues, tu n’es pas juste, tu te fais mal, tu te détruis.

Alors je serai guérie !

 

Vous aimerez peut-être ...

2 Comments

  1. Angélique says:

    A la lecture de cet article, je rigole à haut voix puis je pleure … car les mots sont justes.
    Merci pour cette réalité qui m’éveille.

    1. Merci beaucoup Angélique de partager ton ressenti. Ton commentaire me va droit au cœur. 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *