les clefs du bien-être

L’art du Moxa

Quelques rappels au sujet de la Médecine Traditionnelle Chinoise?

Depuis des millénaires, la médecine traditionnelle chinoise prend soin de notre santé. Cette médecine préventive nous propose différents « outils ». Tout d’abord, le plus connu est sans aucun doute l’acupuncture. Grâce à de petites aiguilles, le praticien puncture différents points situés le long de canaux énergétiques appelés méridiens. Il peut également vous prescrire une « pharmacopée » c’est-à-dire un remède à base de plante ou encore pratiquer un « tuina » : massage énergétique pendant lequel les différents points sont stimulés grâce à des mouvements précis sur le corps. Il existe encore une autre technique un peu moins connue : la moxibustion.

Qu’est-ce que la moxibustion ?

La moxibustion est l’art de rééquilibrer le corps en chauffant des points. Les chinois disent : « ai jiu fa » . Entendez ai : armoise; jiu : cautériser et fa : méthode.

Un petit clin d’œil à Artemisia vulgaris

En effet traditionnellement on pratiquait la moxibustion en utilisant des bâtons confectionnés avec des feuilles d’armoise. Aujourd’hui on en trouve toujours, mais on utilise de plus en plus des moxas dits « sans fumée, » car c’est le plus gros problème des bâtons d’armoise ! Ils sont splendides, de véritables œuvres d’art mais une fois allumés, ils dégagent une épaisse fumée extrêmement odorante et très tenace.

Et les autres types de Moxas ?

Les cônes de Moxas

Moxibustion directe

Il existe des cônes que le praticien applique directement sur les différents points qu’il souhaite stimuler. Le cône est retiré dès que la sensation de chaleur est trop forte.

Moxibustion indirecte

Avec cette méthode on met quelque chose entre le cône de Moxa et la peau. Il existe différentes façons de faire. On peut placer une rondelle de gingembre ou un petit tas de sel ou encore de l’ail.

Les bâtons de Moxa

Traditionnellement, ces bâtons étaient fabriqués grâce à des feuilles d’armoise. Aujourd’hui, beaucoup de praticiens préfèrent des Moxas dits sans fumée. Après c’est une question de gout ! Le praticien définit les points qu’il souhaite traiter et applique ensuite le bâton de Moxa allumé à une distance de quelques centimètres. Dès que la sensation de chaleur devient trop forte, le patient le fait savoir et le praticien change de point. Une séance dure environ une vingtaine de minutes et est à renouveler quelques jours après pour de meilleurs résultats.

Dans quel cas utilise-t-on les Moxas?

C’est une méthode extrêmement efficace pour tous les troubles liés à un problème de froid dans les méridiens, que ce soit par vide de yang ou plénitude de yin. Il est également d’une efficacité redoutable pour stimuler l’énergie vitale en cas de fatigue ou de convalescence. Il faut cependant respecter certaines règles, car on ne peut pas chauffer tous les points et il est également déconseillé d’utiliser cette technique en cas de problèmes liés à de la « chaleur » ou la présence de « tran » c’est à dire d’humidité.

Pardon, mais vous pouvez préciser?

En Médecine Traditionnelle Chinoise il existe 3 sortes de déséquilibres: le vide, la plénitude et la présence de « tran ». Le vide est facile à comprendre : il n’y a pas assez de yin (froid) ou de yang (chaud) ; la plénitude elle révèle un excès de yin ou de yang. Dans tous les cas le praticien pourra s’en rendre compte en regardant votre langue et adaptera son traitement en fonction.

Mon conseil :

C’est une technique extrêmement efficace, très agréable à recevoir et très relaxante. Il est plus sage cependant d’aller consulter un praticien en médecine traditionnelle chinoise qui sera le plus apte à décider ce qui vous convient le mieux et le cas échéant à vous faire une séance de moxas.

Vous aimerez peut-être ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *