feuilles d'ortie
Natur'elles Plantes médicinales

Merci l’ortie !

Envahissante et urticante, l’ortie est souvent mal aimée et détestée. Il faut dire que quiconque s’est frottée à une ortie n’en garde pas un souvenir impérissable. Et pourtant, l’Urtica Dioica en latin (un peu de culture ne fait de mal à personne) présente d’innombrables bienfaits. Elle s’utilise en cuisine, en cosmétique, mais représente un allié de taille pour soulager certains maux.

 

Les vertus de l’ortie

L’ortie est une plante extrêmement nutritive, car elle est riche en protéines (100g d’ortie compte autant qu’un steak), en vitamines C (7 fois plus de vitamines C que dans une orange), mais également en vitamines A, B, E et K …. L’ortie est également riche en minéraux : calcium, chlore, magnésium, manganèse, potassium, soufre, zinc, silicium et fer en importante quantité. Si seulement Popeye avait su que l’ortie contenait 2 fois plus de fer que les épinards ! Enfin, cette plante contient énormément de chlorophylle, qui favorise l’équilibre de la flore intestinale et permet de mieux assimiler les nutriments.

Reminéralisante, tonique, hémostatique, diurétique, dépurative, anti-inflammatoire, antirhumatismal et antiallergique … L’ortie est un super aliment ! Difficile de faire une liste exhaustive des bienfaits de l’ortie, mais en voici quelques-uns :

 

  • Dépurative et nettoyante, elle aide à soulager les problèmes de peau (urticaire, dermatose, acné, boutons.de fièvre…).
  • Détoxifiante, elle aide à éliminer les toxines et déchets du corps, notamment.
  • Calmante, elle pourra atténuer les douleurs rhumatismales et inflammatoires.
  • Antiallergique, cette plante médicinale est très efficace pour combattre l’asthme, le rhume des foins, l’urticaire.
  • Antidiarrhéique, elle peut être utilisée en cas de gastro.
  • Sa grande richesse en vitamines, minéraux et oligo-éléments, lui permet d’être une très bonne alliée en cas de fatigue chronique ou de convalescence.

 

 Quand et comment ramasser l’ortie ?

On peut récolter l’ortie du printemps à l’automne. Si l’on veut la manger il vaut mieux la récolter au printemps ; on peut alors cueillir la plante entière. Plus tard, on choisira les jeunes pousses puis les 5 ou 6 dernières feuilles.

Veillez à ne pas ramasser l’ortie près d’une route ou d’un champ qui risque d’être pollué par des pesticides. Le mieux est de la cueillir en bordure de forêt ou encore dans les sous-bois.

Pour la ramasser, sauf si vous êtes téméraires, le plus simple est encore de s’équiper d’une paire de gants en caoutchouc, d’une paire de ciseaux et d’un panier.

 

Comment utiliser tous les bienfaits de l’ortie ? 

Après avoir lu cet article vous n’aurez plus qu’une envie : redonner à l’ortie sa place de noblesse place dans votre cuisine et dans votre pharmacie familiale.

Voici quelques modes de préparation pour profiter pleinement des vertus de l’ortie

Eau d’ortie

facile à réaliser, il vous suffit de couvrir les feuilles avec une grande quantité d’eau et de laisser reposer une nuit avant de filtrer. Vous pourrez boire un grand verre tous les matins pour vous donner la pêche. Elle pourra également être utilisée en lotion pour les cheveux pour favoriser la pousse.

Hydrolat d’ortie

2 cuillères à soupe par jour dans un grand verre d’eau produiront les mêmes effets que l’eau d’ortie. Prochainement sur le blog vous trouverez une méthode pour faire votre hydrolat maison sans avoir recours à un alambic.

Macérat huileux d’ortie

il suffit de couvrir des feuilles séchées avec une huile végétale. Laissez le mélange au soleil, couvert d’un papier kraft pour éviter que les rayons du soleil ne viennent altérer les principes actifs de la plante. Au bout de 4-5 semaines, filtrez le mélange. Le macérat huileux obtenu pourra être utilisé pour soulager les courbatures ou rhumatismes.

Infusion d’ortie

Couvrir les feuilles fraîches ou sèches  avec une eau frémissante et laisser infuser à couvert pendant 10-15 minutes.

Poudre d’ortie

Faites sécher les feuilles , mixez ou broyez-la au moulin à café ; utilisez cette poudre dans les salades, les soupes, le riz ou les légumineuses.

Jus d’ortie

obtenu grâce à un extracteur à jus.

Après la lecture de cet article, j’espère que vous n’aurez plus envie de pousser mémé dans les orties, mais de la faire rentrer dans votre cuisine ou votre pharmacie !  Pour vous accompagner dans la découverte de cette plante bienfaisante, vous trouverez très vite sur le blog des idées de recettes.

Cette plante ne présente généralement aucun danger ni risque de toxicité. Toutefois, l’Ortie comme toute plante possède des principes actifs. Certaines personnes peuvent donc y être allergiques.  Elle peut également être incompatible avec certains médicaments, dont elle peut entraver ou accentuer l’action. Dans le cas de traitements médicamenteux, il est donc préférable de s’abstenir d’utiliser de l’Ortie. De même, du fait de sa teneur élevée en fer l’ortie est déconseillée aux femmes enceintes. En revanche, l’ortie aide à la production de lait maternel. Elle sera à utiliser comme stimulant après l’accouchement si vous souhaitez allaiter.

 

Vous aimerez peut-être ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *